Handicap : bilan "mitigé" de la loi de 2005

Les associations représentatives des personnes handicapées ont tiré mardi un bilan "mitigé" de la loi de février 2005 sur le handicap, regrettant notamment un "manque d'impulsion politique". Lors d'une table ronde organisée au Sénat par la commission pour le contrôle et l'application des lois, les associations étaient interrogées pour juger, sept ans après son vote, l'application de cette loi qui devait aider les personnes handicapées à s'intégrer dans la société.

"La gouvernance est un problème", a estimé Jean-Marie Barbier, président de l'Association des Paralysés de France (APF), appelant de ses voeux la nomination d'un haut commissaire au handicap qui serait rattaché au Premier ministre. L'accessibilité des bâtiments publics, qui doit être effective en 2015, semble notamment compromise. "Il y a un retard évident", a souligné Arnaud de Broca, secrétaire général de la Fnath (accidentés du travail et handicapés), dénonçant un certain "flottement" dans sa mise en oeuvre.

Lire la suite

Espace professionnels


Copyright © 2007-2017 Médialis - Tous droits réservés